Vous pouvez rechercher dans les articles de nos contributeurs sur le site et dans les collections sélectionnées sur Gallica.

Liste

Réfugiés
Le grand dérangement

En 1755, les Acadiens sont expropriés par les Britanniques. Descendant des Français peuplant « l’Acadie » découverte par Samuel de Champlain au siècle précédent, ils sont envoyés vers les autres colonies d’Amérique, en France et aux Caraïbes. L’expression « Grand Dérangement » désigne cet évènement historique.

Adeline Vasquez-Parra, agrégée d’anglais et docteur en histoire de l’Université Libre de Bruxelles.
En savoir plus
Émigrés, réfugiés, proscrits dans la jeune république américaine

Lors des troubles politiques, de la Révolution à la Restauration, des Français se réfugient aux États-Unis. Certains achètent à des compagnies des terres dans les États récemment ouverts à la colonisation, mais ces spéculations se soldent par des échecs.

Annick Foucrier, agrégée d'histoire, professeure émérite à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
En savoir plus
Les huguenots aux Amériques

Que ce soit dans le cadre impérial français ou britannique, les huguenots ont été présents aux Amériques, sur le continent ou aux îles, du milieu du XVIe siècle à la fin du XVIIIe.

Bertrand Van Ruymbeke, professeur de civilisation américaine à l'Université de Paris 8
En savoir plus
Bonapartistes
En savoir plus
Voir les collections sur Gallica
  • The adventures of a French...
  • Le Champ-d'Asile, tableau...
  • Le Champ-d'Asile au Texas,...
  • Les aventures d'un...
  • Le Texas, ou Notice...
 
 
Afficher tous les documents >
Révolutionnaires
En savoir plus
Voir les collections sur Gallica
  • La Compagnie du Scioto...
  • Journal of my forty-fifth...
  • Joutel's Historical journal...
  • The Scioto speculation and...
  • Tableau du climat et du sol...
  • Prospectus pour l...
  • Observations générales et...
  • Lettre de M. de V. à M. le...
  • Le Parlement de Paris...
 
 
Afficher tous les documents >
Réfugiés politiques
En savoir plus
Voir les collections sur Gallica
  • Champ d'Asile : travaux des...
  • Les débris du Champ-d'asile...
  • Champ d'asile Texas
  • Travaux d’Aigleville sur...
  • Papiers de Jules Leroux
  • Plan des terres Appartenant...
  • Bulletin de la Société de...
  • Au Texas V. Considerant. 1854
 
 
Afficher tous les documents >
Les réfugiés de Saint-Domingue à la Nouvelle-Orléans

La Nouvelle-Orléans est la plus caribéenne des villes états-uniennes, en partie parce qu’elle a accueilli, entre 1791 et 1810, quelque 15 000 réfugiés (colons blancs, gens de couleur libres et esclaves) de la colonie française de Saint-Domingue, à la suite de la Révolution haïtienne.

Nathalie Dessens, Université Toulouse-Jean Jaurès
En savoir plus