Botanique

Herbier médicinale, plantes vénéneuses, plantes textiles, utilisation des serres et planches d'études illustrées.

Herbier, ou Collection des plantes médicinales de la Chine par P.-.J. Buc'hoz. 1781

Ce beau volume comprend 100 pages illustrées chacune d'images en couleur  de plantes de la pharmacopée chinoise. Elles sont en général présentées trois par page avec un souci exclusivement esthétique.

Plantes vénéneuses de la Chine, gravées et imprimées en couleur par les missionnaires jésuites

"Il s'agit dans les trois volumes uniquement de dessins rehaussés de couleurs qui ne sont ni gravés ni imprimés. « Plantes vénéneuses » ne correspond que très partiellement au contenu, la plupart des plantes représentées étant dépourvues de toxicité."

Plantes textiles et diverses espèces de mûriers

Ce recueil est arrivé au Cabinet des Estampes en 1762. L'auteur n'est pas indiqué, mais cet ensemble acquis du Père Pourchot après la dissolution de la Compagnie de Jésus, est donc l'œuvre d'un des missionnaires jésuites qui se trouvaient à Pékin (Beijing) avant cette date ou bien d'un assistant chinois.

On y voit les

Serres chaudes des Chinois

Dans la Chine ancienne, il était considéré comme relevant de la bonne vertu des mandarins au service de l’empereur de ne divulguer aucun secret de la vie palatiale. D’où l’expression proverbiale « garder le silence sur les arbres des serres impériales » pour décrire la réserve extrême attendue d’un fonctionnaire d’État.