Imaginaires
Les Mille et une nuits

Traduite d’un original persan, arabisée et modifiée, Les Mille et Une Nuits, ensemble narratif à strates multiples, entre durablement dans la culture occidentale par l’entremise d’Antoine Galland, son premier modeleur. Ses nombreuses facettes et sa variabilité questionnent l’idée même d’œuvre.

Littératures Orientales

Il faut attendre le XVIIe siècle pour lire en français des textes littéraires orientaux, fables ou contes souvent présentés en anthologies. Puis l’essor des études orientales favorise l’édition critique bilingue de grands auteurs. Parallèlement les publications se multiplient au Moyen-Orient.

L'Orient des écrivains

Le « voyage en Orient » au sens de genre littéraire est l’invention du xixe siècle. Pour mesurer cette métamorphose, il convient de le confronter au passé.

Bien entendu, les Européens n’ont pas attendu le siècle dit du progrès pour découvrir les différentes régions qui composent l’Empire ottoman 

L'Orient des musiciens

L’Orient des musiciens n’est pas moins vaste que celui des peintres et des écrivains, auquel il est intimement lié, et, bien sûr, des savants qui, via les écrivains, sont souvent la source première d’inspiration. Il peut être proche ou lointain, antique ou moderne. Il est donc trop vaste pour qu’on puisse en faire le tour.

L'Orient monumental

L'Europe savante se passionne dès le XVIIIe siècle pour les monuments d'Egypte puis de Terre Sainte. La brève occupation de l'Egypte par les armées de Bonaparte s'accompagne d'un premier inventaire d'envergure, paru en dix volumes de textes et treize de planches sous le titre de La Description de l'Egypte, qui ouvre la voie à d'autres enquêtes encyclopédiques ou plus spécialisées.