A-C  D-M  P-R  S-Z

     

Márcia Valéria Martinez de Aguiar est traductrice et maître de conférences à l’Université Fédérale de São Paulo. Ses recherches portent sur la traduction et la réception de l’oeuvre de João Guimarães Rosa dans la France des années 1960. Elle a notamment edité et annoté la correspondance de cet auteur avec son traducteur français Jean-Jacques Villard. Dans le cadre de son activité de traductrice, elle a traduit de nombreux ouvrages de littérature et de sciences humaines de divers auteurs, tels que Voltaire, Roland Barthes, Merleau-Ponty et Paul Ricœur.
Traduction du français au portugais (2018)

  Simon Berjeaut est enseignant et traducteur de l’anglais et du portugais. Il travaille régulièrement sur des textes de sciences humaines, notamment pour l’USP, l’EHESS ou la BNF et pour des revues comme Brésil(s), Problèmes d’Amérique latine ou Sigila. Il a également traduit les scénarios et les sous-titres de nombreux films, de Manoel de Oliveira, Maria de Medeiros, João Salaviza, Hector Babenco, Carlos Diegues ou Kleber Mendonça Filho notamment. Il est l’auteur d’une adaptation en français de la pièce musicale de Chico Buarque Opera do Malandro, la Canaille de Rio. Spécialiste du théâtre portugais, il a publié chez L’Harmattan Le Théâtre de Revista, un phénomène culturel portugais. Le dernier ouvrage qu’il a traduit évoque l’histoire récente du Brésil : 1967, la dictature brésilienne et son legs (Collectif, Ed. Le Poisson Volant, 2018).
Traduction du portugais au français (2018)
Tânia Maria Tavares Bessone da Cruz Ferreira est titulaire d’une licence d’histoire de l’Universidade Federal de Rio de Janeiro (1973), d’un master em histoire de l’Universidade Federal Fluminense, (1983) et docteure en histoire sociale (Universidade de São Paulo, 1994). Elle est membre de plusieurs associations de recherche (ANPUH, CLEPUL, AHILA, BRASA, SHARP et IHGB). Elle est professeur et chercheuse de l’Universidade do Estado do Rio de Janeiro (UERJ). Ses travaux portent sur le Brésil impérial, en particulier l’histoire culturelle et politique, les relations culturelles et l’histoire du livre et de la lecture, thématiques sur lesquelles elle a publié divers articles et livres.
Editions et librairie : Garnier
(traduit du portugais (Brésil) par Robert Viale, 2009)
      

Amilcar Bettega est écrivain et traducteur. Auteur de O voo da trapezista (Movimento, 1994), Deixe o quarto como está (Companhia das Letras, 2002), Os lados do círculo (Companhia das Letras, 2004) – Prix Portugal Telecom 2005 et Barreira (Companhia das Letras, 2013). Ses livres et ses contes sont publiés au Portugal, en Espagne, en Italie, en France, aux USA, en Suisse, en Bulgarie et au Luxembourg. Il a traduit, entre autres, 125 contes de Guy de Maupassant (Companhia das Letras, 2009).
Actuellement, il enseigne l’écriture créative à l’Université Pontificale Catholique de Porto Alegre (Brésil).
Traductions du français au portugais (2009)

   

Vagner Camilo, professeur de littérature brésilienne à l'Université de São Paulo (USP), est l'auteur de Risos entre pares: poesia e humor românticos (EDUSP, 1997), et de Drummond da rosa do povo à rosa das trevas (Ateliê Editorial; prix de l'ANPOLL, 2000). Il a publié aussi des études sur plusieurs poètes romantiques brésiliens, ainsi qu'un essai sur la prose poétique d’Iracema de José de Alencar.
Ses recherches portent sur les relations entre poésie lyrique et société et la réception des courants critiques au Brésil (comme le new criticism); et les interlocutions poétiques entre quelques noms consacrés du Romantisme et Modernisme brésiliens et des poètes français et anglais. Actuellement, il développe une recherche sur la poésie élégiaque dans ces mêmes décennies.
La poésie à l'époque romantique - Réalistes et parnassiens au Brésil - Le modernisme brésilien et la poésie francophone (traduits du portugais (Brésil) par Robert Viale, 2009)

    José Murilo de Carvalho est un historien brésilien, membre de l’Académie Brésilienne des Sciences et de l’Académie Brésilienne des Lettres. Il s’est formé en sociologie et en politique à l’Universidade Federal de Minas Gerais et a obtenu son doctorat en sciences politiques et son premier post-doctorat en histoire à l’Université de Stanford (USA). Il a achevé son post-doctorat en Histoire de l’Amérique Latine à l’Université de Londres, en 1977. José Murilo de Carvalho est renommé dans le milieu académique national et international ; il a enseigné dans les universités de Stanford et California-Irvine (USA), Leiden (NL), à la maison des Sciences de l’Homme et à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (FR). Parmi ses ouvrages et articles publiés : A Formação das Almas (prix Jabuti 1991), et A Cidadania no Brasil (prix Casa de las Américas, 2001).
Henri Gorceix et l’Ecole des Mines d’Ouro Preto
(traduit du portugais (Brésil) par Robert Viale, 2009)
Irineu E. Jones Corrêa est titulaire d’un doctorat de Lettres, obtenu à l’Université Fédérale de Rio de Janeiro (UFRJ) et d’un diplome de psychologie, délivré par l’Université Pontificale Catholique de Rio de Janeiro. Chercheur senior à la Bibliothèque nationale du Brésil (FBN), il a été accueilli en 2009 à la Bibliothèque nationale de la France, dans le cadre d’une bourse « Profession Culture » de 3 mois attribuée par le Ministère de la Culture français. Il est associé à des groupes de recherche autour des thématiques « lettres et culture ». Il est l’un des responsables du groupe "Périodiques et littérature : publications éphémères, mémoire permanente", coordonnant la production de la page numérique du projet (FBN/CNPq). Il publie régulièrement dans des livres et périodiques spécialisés.
Lettres et Littérature
(traduit du portugais (Brésil) par Robert Viale, 2009)
 
 

Andrea Daher, docteur en Histoire, fut professeur titulaire de théorie et méthodologie de l’histoire à l’Université fédérale de Rio de Janeiro (UFRJ) et directrice du Laboratoire de recherche en histoire des pratiques lettrées. Elle fut titulaire de la chaire de sciences sociales Sergio Buarque de Hollanda (Maison des sciences de l'homme) et de la chaire Alphonse Dupront (Université Paris-Sorbonne), à Paris, entre 2010 et 2014. Elle est actuellement chercheuse auprès du Conseil national de recherches scientifiques (CNPq). Elle est l’auteur des livres Les Singularités de la France Equinoxiale (Honoré Champion, 2002), édition brésilienne : O Brasil francês (Civilização Brasileira, 2007) ; et de L’Oralité perdue (Classiques Garnier, 2016), édition brésilienne : A Oralidade perdida (Civilização Brasileira, 2012).
La France Equinoxiale
(traduit du portugais (Brésil) par Robert Viale, 2009)

  Claudia Damasceno Fonseca est directrice d'études à l'EHESS et co-directrice du Centre de recherche sur le Brésil colonial et Contemporain/Mondes Américains. Elle a soutenu son doctorat en histoire à l'EHESS (thèse publiée sous le titre Des Terres aux villes de l'or. Pouvoirs et territoires urbains au Minas Gerais. Brésil, XVIIIe siècle, C. C.  Calouste Gulbenkian de Paris, 2003), elle est également diplômée en architecture et urbanisme et en géographie (master). Ses recherches et publications principales portent sur la géographie historique, sur l'histoire urbaine, ainsi que sur l'histoire de la cartographie du Brésil, notamment pendant la période coloniale (1500-1822).
Les voyages d'Auguste de St-Hilaire
(traduit du portugais (Brésil) par Robert Viale, 2009)
 
Iris Kantor est professeure au Département d'histoire de l'Université de Sao Paulo (Brésil) depuis 2003, ses enseignements portent sur les empires Ibériques. Elle coordonné le Laboratoire de Cartographie Historique de l’Université de São Paulo (lié à l’Institut des Etudes Brésiliennes et au Centre de Recherche Jaime Cortesão). Elle a publié un livre sur les académies des Lumières en Amérique portugaise  (Esquecidos e Renascidos: Historiografia Acadêmica Lusoamericana (1724- 1759), São Paulo, 2004). Elle a coordonné des ouvrages collectifs sur l'histoire des fêtes publiques dans l'Amérique portugaise, sur l'histoire de la cartographie ainsi que sur la circulation des œuvres, des gravures et des cartes flamandes dans les empires ibériques. Depuis 2009, elle est chercheuse au CNPq (Ministère des Sciences, Technologies, Innovations et Communication, Brésil) et membre, depuis 2014, de l'Institut historique et géographique du Brésil (IHGB).
Cartographie
(traduit du portugais (Brésil) par Simon Berjeaut, 2009)
 
  

Lorelai Kurry est historienne des sciences, docteur en Histoire et Civilisation (EHESS, Paris, 1995), chercheur et professeur de la Fondation Oswaldo Cruz, à Rio de Janeiro. Ses recherches portent sur l’histoire des expéditions et des voyages scientifiques depuis le XVIIIème siècle.
Les récits de voyages
(traduit du portugais (Brésil) par Robert Viale, 2009)

    

Jean-Claude Laborie est Maître de conférences de Littérature générale et comparée à l'Université Paris Ouest-Nanterre-La Défense. Spécialiste des transferts culturels entre l'Europe et l'Amérique du Sud, il a publié diverses études sur l'Amérique à l'époque coloniale, notamment, Mangeurs d'homme et mangeurs d'âme : une correspondance missionnaire au XVIe, La Lettre jésuite du Brésil, 1549-1568 (H. Champion, 2003), et sur les récits de voyage au XVIe.
Lettres des missionnaires - La fortune de ces lettres
(traduits du français par Amilcar Bettega, 2009)

  Orna Messer Levin est titulaire d’un doctorat en théorie littéraire et professeur de littérature à l’Universidade Estadual de Campinas (UNICAMP). Elle a été chercheuse invitée dans plusieurs universités étrangères : State University of New York (Albany), Georgetown University, Catholic University of America et à l’Université de Poitiers. Ses recherches portent sur les relations entre la littérature et le théâtre au XIXe siècle. Elle a publié : As figurações do dândi (Unicamp, 1996), Aluísio Azevedo (ABL/Imprensa Oficial, 2014), et elle est l’éditrice scientifique de plusieurs ouvrages parmi lesquels : Aluísio Azevedo : Ficção Completa (Nova Aguilar, 2005), António de Alcântara Machado : Brás, Bexiga e Barra Funda (Lazuli, 2013) et Melhores crônicas : Artur Azevedo (Global, 2014).
Le théâtre français sous les tropiques (1810-1910)
(traduit du portugais (Brésil) par Simon Berjeaut, 2009)

 

    Ismênia Martins est professeure émérite à l’Universidade Federal Fluminense (UFF), où elle a obtenu sa licence d’Histoire (1967). Docteure en Histoire sociale (Universidade de São Paulo, 1973), elle a participé au programme de post-doctorat à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS, 1988-1990), dans le cadre d’un accord CAPES-COFECUB. Spécialiste de l’histoire du Brésil, et plus particulièrement du règne de dom Pedro II et de la 1ère République, dans le domaine de l’histoire socioéconomique. Elle enseigne actuellement à l’UFF au niveau master-doctorat, est présidente de l’Associação Cultural do Arquivo Nacional et membre honoraire de l’Instituto Histórico Geográfico Brasileiro (IHGB).
L’invasion napoléonienne
(traduit du portugais (Brésil) par Robert Viale, 2009)
 
      Jean-Yves Mérian est professeur émérite de littérature et civilisation brésiliennes à l'Université de Rennes-II. Il a été conseiller culturel auprès des services de l’Ambassade française à Buenos Aires, Lisbonne et São Paulo (1985-1998). Il est membre des groupes de travail « Recherche et Relations internationales » de l'Institut des Amériques. Ses travaux et ses publications portent sur la littérature afro-brésilienne, la société brésilienne des XIXe et XXe siècles et ses rapports avec les pays voisins.
Auguste Glaziou
(traduit du français par Amilcar Bettega, 2009)
   Angela Monteiro Bettencourt est diplomée en bibliothéconomie et documentation de l’Universidade Federal do Estado do Rio de Janeiro (UNIRIO). Spécialiste en indexation de l’information (Universidade Santa Úrsula) et titulaire d’une maîtrise  en sciences de l’information (Instituto Brasileiro de Informação em Ciência e Tecnologia (IBICT/UFRJ), elle est membre du Comité permanent  de l’International Federation of Library Associations (IFLA), section des Bibliothèques nationales et membre du Conseil consultatif de la Biblioteca Digital Mundial (WDL). Elle est coordinatrice de la Bibliothèque Nationale Numérique (BNDigital), depuis sa création en 2006. Elle est responsable scientifique du projet pour le Brésil.
Le projet
        Roger Musnik, diplômé d’histoire, a été bibliothécaire au Service du Livre et de la Littérature française de la Bibliothèque nationale de France, chargé des collections en littérature française, notamment celles du XIXe siècle. Il a collaboré à l’élaboration du Voyage français en Italie, des origines au XIXe siècle : bibliographie analytique (Schena, 2006-2007). Spécialiste de la littérature de genre (roman policier et science-fiction) et de la littérature populaire du XIXe siècle, il a participé à leur valorisation en contribuant aux Essentiels de Gallica. Il est l’éditeur scientifique de la collection Les Orpailleurs, créée par la Bibliothèque nationale de France en 2017.
Victor Hugo et le Brésil
(traduit du français par Amilcar Bettega, 2009)
      Mila de Paula est diplômée d’histoire de l’Universidade Federal Fluminense. Elle y a effectué des recherches sur la vie culturelle et matérielle des affranchis dans le Brésil colonial, et a travaillé sur les archives du Fundo Casa dos Contos, en collaboration avec la Bibliothèque nationale, les Archives nationales et les Archives publiques du Minas Gerais. Au sein de la Bibliothèque nationale numérique (BNDigital), elle s’est consacrée à la révision et à la valorisation des textes, ainsi qu’à la sélection et à la préparation de documents de divers départements en vue de leur édition numérique.
Urbanité et Urbanisme
(traduit du portugais (Brésil) par Robert Viale, 2009)
   Fernanda Arêas Peixoto est professeur titulaire du Département d’anthropologie de l’Universidade de São Paulo, chercheuse du CNPq et coordonne le groupe de recherche : USP-CNPq, Coletivo-Asa. Artes, saberes, antropologia. Elle a publié Diálogos brasileiros: uma análise da obra brasileira de Roger Bastide (2000 et A viagem como vocação: itinerários, parcerias e formas de conhecimento (2015, en cours de publication chez l’éditeur français Poisson volant). Elle est éditrice en chef de l’Enciclopédia de Antropologia (une encyclopédie en ligne consacrée à l’anthropologie) et est membre du comité scientifique de Bérose : Encyclopédie en ligne sur l'histoire de l'anthropologie et de ses savoirs ethnographiques.
Lévi-Strauss et le Brésil - La mission française à l’Université de Sao Paulo - Jean Manzon et Marcel Gautherot - Pierre Verger
(traduits du portugais (Brésil) par Robert Viale, 2009)
    

Régine Piersanti, diplômée de lettres et d’histoire de l’art, a été documentaliste au Lycée français de São Paulo (Brésil). Depuis 2001, elle est chargée des collections en langue et littératures d’expression portugaise à la Bibliothèque nationale de France (Service des Littératures du Monde). Depuis sa création en 2009, elle est la responsable scientifique de la bibliothèque numérique La France au Brésil dont elle a aussi été la chef de projet de 2008 à 2017.
Hercule Florence ou le génie de l’invention - Le projet
(traduit du français par Márcia Valéria Martinez de Aguiar, 2018)

   Claudia Poncioni est professeure émérite d’études lusophones à l’Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3. Elle s’est spécialisée dans les correspondances, journaux intimes, autobiographies, mémoires et chroniques d’auteurs brésiliens ou étrangers liés au Brésil. Elle a déjà publié plusieurs livres sur ces thèmes, en particulier sur l’ingénieur fouriériste Louis Léger Vauthier, cherchant toujours à analyser le contexte dans lequel ces œuvres furent rédigées et éditées. Les derniers ouvrages auxquels elle a collaboré, notamment comme traductrice : Lettres près du cœur : correspondance de Clarice Lispector et Fernando Sabino (2016) et Nouvelles de Clarice Lispector (2017).
Louis-Léger Vauthier
(traduits du portugais (Brésil) par Robert Viale, 2009)
   Henrique Antonio Ré a obtenu son doctorat en Sociologie à l’Universidade Estadual de Campinas (UNICAMP). Son sujet d’étude portait sur les influences de l’économie politique française sur la pensée de Joaquim Nabuco, l’un des principaux abolitionnistes brésiliens. Actuellement, au sein du Département d’Histoire de l’Université de São Paulo (USP), il développe des recherches postdoctorales sur les actions de la British and Foreign Anti-Slavery Society (BFASS) contre l’esclavage brésilien, entre 1840 et 1888.
Esclavage et antiesclavagisme au Brésil
(traduit du portugais (Brésil) par Simon Berjeaut, 2018)
  

Michel Riaudel, agrégé de Lettres modernes, a soutenu son doctorat en littérature comparée sur la poésie d’Ana Cristina Cesar (Paris 10, 2007). Il est aujourd’hui professeur de la section d’études lusophones de Sorbonne Université et dirige l’axe des « Études lusophones » du CRIMIC. Ses recherches portent sur la littérature brésilienne, les circulations littéraires, les questions d’intertextualité, de réception, de transferts et de régimes de savoir, ainsi que sur la traduction. Il a dirigé le dossier sur la littérature brésilienne contemporaine (avec Pierre Rivas, Europe, 2005) ; le catalogue bibliographique France-Brésil (Paris, 2005). Il est l’auteur de Caramuru, un héros brésilien entre mythe et histoire, Petra, 2017 (2e éd.).
La Mission Artistique française de 1816 - Jean-Baptiste Debret - Caramuru : héros transatlantique - A. Rodrigues Ferreira - Ferdinand Denis - Échanges de modernités - Le Brésil et la littérature françaiseLe Brésil pour la jeunesse - Blaise Cendrars - Benjamin Péret - Bernanos  (traduits du français par Amilcar Bettega, 2009)

  Laurent de Saes est docteur en Histoire Sociale (Université de São Paulo – Faculté de Philosophie, Lettres et Sciences Humaines), sa thèse ayant été récompensée par le prix Tese Destaque USP 2014, en Sciences Humaines. Traducteur et avocat inscrit au barreau de São Paulo, au Brésil, il s’intéresse aux rapports entre l’histoire et le droit. Il est l’auteur d’un certain nombre d’articles sur les questions agraires et coloniales de la Révolution française, avec notamment un ouvrage sur la Société des Amis des Noirs : A Sociedade dos Amigos dos Negros : a Revolução Francesa e a escravidão 1788-1802 (Prismas, 2016).
Les Amis des Noirs, Haïti et le Brésil
(traduit du portugais (Brésil) par Simon Berjeaut, 2018)
     

Mariana Osue Ide Sales est historienne. Elle a été chercheuse associée au Département de Manuscrits Occidentaux de la BnF (2008-2012), puis chargée de la valorisation du legs Ferdinand Denis, conservé à la Bibliothèque Sainte-Geneviève (2009-2012). Elle est l’auteur de la proposition de classement de cette collection à l’UNESCO, dans le cadre d’un partenariat BSG, Centre de Recherches sur les Pays Lusophones de l’Université Sorbonne-Nouvelle et Institut d’Études Brésiliennes de l’Université de São Paulo. Le fonds Ferdinand Denis a été classé en 2012 dans le programme Memory of the World Latin America and the Caribbean (MOWLAC-UNESCO).  Elle est actuellement chargée de cours à l’Université Sorbonne-Nouvelle et à l’Université de Grenoble.
Les Manuscrits de Jules Mazarin - Le legs de Ferdinand Denis à la Bibliothèque Sainte-Geneviève
(traduits du portugais (Brésil) par Robert Viale, 2009)

   

Ilda Mendes dos Santos, normalienne, agrégée de portugais, est titulaire d’un doctorat en études lusophones sur la Littérature des Voyages au Brésil (XVIe-XVIIe) soutenu en 1995 à l’Université Sorbonne Nouvelle, elle est maître de conférences dans cette même université depuis 1999. Elle est directrice-adjointe du Crepal (Centre de Recherches sur les Pays Lusophones), directrice de la collection « Atelier des Voyages » chez Honoré Champion. Ses recherches portent sur la littérature des voyages, la traduction, les circulations humaines, textuelles, matérielles et intellectuelles, les connexions lettrées.
La France Antarctique - Glossaire des marins - Hollandais au Brésil - Corsaires du Roi - La Condamine en Amazonie - Femmes en voyage - Le rôle des revues littéraires   (traduits du français par Amilcar Bettega, 2009)

  

Iuri Azevedo Lapa e Silva est titulaire d’une licence en Sciences sociales de l’Université fédérale de Rio de Janeiro (UFRJ, 2001), d’un master en Histoire sociale (UFRJ, 2010) et il poursuit un doctorat en Sciences politiques au sein du Centre de recherches et de documentation d’histoire contemporaine du Brésil (CPDOC). Il est technicien de recherche à la Fondation Bibliothèque Nationale et Maître assistant à l’École Supérieure de Propagande et de Marketing (USPM) de Rio de Janeiro.
Cayenne et Guyane française
(traduit du portugais (Brésil) par Robert Viale, 2009)

  

Laura de Mello e Souza est née à São Paulo (Brésil). Elle a fait ses études à l’Université de São Paulo (USP) où elle a terminé sa carrière comme professeur titulaire en 2014.  Elle occupe, depuis cette date, la chaire d’Histoire du Brésil à l’Université Paris IV – Sorbonne. Professeur invitée par diverses universités européennes et américaines, elle continue à participer à de nombreuses conférences. Parmi ses principaux livres : O Diabo e a Terra de Santa Cruz, 1986 (édition en Espagne en 1992 et aux Etats-Unis en 2003) ; Inferno Atlântico (1992) ; O Sol e a Sombra (2006) ; Cláudio Manuel da Costa – o letrado dividido (2011).
Idées révolutionnaires et inconfidências - Les Bragance et la France
(traduits du portugais (Brésil) par Simon Berjeaut, 2018)

  Robert Viale, ancien élève de l’Institut d’Études politiques d’Aix-en-Provence et agrégé de portugais, a enseigné la langue portugaise en lycée et été chargé de cours à l’université de la Sorbonne-Paris IV.
Il a réalisé la traduction de Pérégrination de Fernão Mendes Pinto (Paris, La Différence, 2002), œuvre majeure de la littérature portugaise du XVIe siècle.
Traductions du portugais au français (2009).
  Carlos Alberto de Moura Ribiero Zeron est professeur d'histoire à l'Université de São Paulo, membre de l'Académie Ambrosiana et directeur de la Biblioteca Brasiliana Guita e José Mindlin. Il a été professeur invité à l'EHESS, à l'Université internationale d'Andalousie et chercheur invité au Musée du Quai Branly. Il mène des recherches sur l'esclavage amérindien et africain, sur la législation indigéniste dans la colonisation portugaise et espagnole et sur la pensée juridique moderne. Il est l'auteur de Ligne de foi. La Compagnie de Jésus et l’esclavage dans le processus de formation de la société coloniale en Amérique portugaise (XVIe-XVIIe siècles), H. Champion, 2009.
Esclavage et antiesclavagisme au Brésil - Les Amis des Noirs, Haïti et le Brésil
(traduits du portugais (Brésil) par Simon Berjeaut, 2018)

 

 

Légende de l'illustration : Costumes du Brésil. J.-B. Debret, 1820.