Personnalités

Cette rubrique qui reste à compléter présente des personnalités qui ont joué un rôle important en Orient entre 1798 et 1945. On y trouve celles dont parle le site dans l'index ci-dessous et celles qui ne sont pas traitées dans les différentes rubriques ou dont l'oeuvre recouvre plusieurs disciplines.

Index

Pour retrouver l'ensemble des personnalités dont parle le site.

Émile Amelineau (1850-1915)

Après avoir étudié la langue copte et l’égyptologie auprès d’Eugène Grébaut et Gaston Maspero, il a participé à la Mission archéologique française au Caire en 1883-1885.

De 1895 à 1898, il a conduit les fouilles d'Abydos en Égypte. Il enseignait les religions égyptiennes à l’École pratique des Hautes Études et a laiss

Jean-Louis Asselin de Cherville (1772-1822)

Élève de Silvestre de Sacy, il exerça à partir de 1806 les fonctions de drogman et agent consulaire au Caire, puis en 1816 à Alexandrie.

Jean-François Champollion (1790-1832)

Jean-François Champollion naît le 23 décembre 1790 à Figeac d’un père libraire. Passionné de langues anciennes, il a comme premier maître son aîné de douze ans, Jacques-Joseph dit Champollion-Figeac, qui joue un rôle déterminant dans son inclination pour l’Égypte.

Jane Dieulafoy (1851-1916)

Jane Dieulafoy a mérité, au même titre que son mari Marcel (1844-1920), de figurer en bonne place dans les annales de l’archéologie. Ils sont tous deux devenus archéologues en Perse au cours d’une première mission d’exploration en 1881-1882, puis en 1884-1886 pour inaugurer les premières fouilles d’envergure à Suse.

Antonin Jaussen (1871-1962)

Arrivé en Palestine à la fin du XIXe siècle, compagnon du père Lagrange, fondateur de l’Ecole biblique et archéologique française de Jérusalem, Antonin Jaussen a été un témoin et parfois même un acteur de la grande histoire qui a marqué le Proche-Orient de la fin de l’empire ottoman à l’époque nassérienne.

Marie-Joseph Lagrange (1855-1938)

Le dominicain Marie-Joseph Lagrange, fondateur de l’Ecole biblique et archéologique française de Jérusalem, est considéré comme un des principaux fondateurs de l’exégèse catholique moderne. Son œuvre a eu le mérite de rendre à la pensée catholique sur la Bible droit de cité dans le monde savant et fait qu’il est encore respecté très au-delà des milieux chrétiens.

Joseph Ernest Renan (1823-1892)

Horizon constant de ses études, l’Orient occupe une place de tout premier plan dans la production littéraire et scientifique d’Ernest Renan, s’agisse-t-il de ses volumineux ouvrages d’histoire des religions, ou bien de ses travaux érudits de linguistique, épigraphie ou archéologie.

Seymour de Ricci (1881-1942)

Homme de lettres et historien de l'art, collectionneur, c'est dans la première partie de sa carrière qu'il s'intéressa le plus à l'Égypte, où il fut chargé de missions par le ministère de l'Instruction publique en 1905, puis 1908-1909.

C'est ensuite dans le domaine de l'histoire du livre qu'il laissa de nombreuses publications. Il l

Agence Rol (1904-1937)

Pour Rol, agence photographique de presse française du premier tiers du XXème siècle, l'envoi d'opérateurs à l'étranger était chose rare. L'existence de quelques séries prises à l'époque en Palestine, Syrie, Irak ou Turquie dessine en creux les événements et sujets jugés susceptibles d'intéresser ses clients de la presse illustrée nationale, généraliste ou spécialisée.

Roland de Vaux (1903-1971)

La découverte des manuscrits de la mer Morte vers la fin des années 1940 a été une des aventures scientifiques majeures du XXe siècle dans le domaine de l’histoire du judaïsme et de la connaissance du milieu de la Bible. Un des artisans principaux de cette découverte a été le dominicain Roland de Vaux, archéologue et spécialiste de l’histoire de l’Ancien Israël.