Commerce

Pendant toute l'époque moderne, les Échelles du Levant focalisent l'attention des gens de commerce, souvent basés à Marseille. Capitulations et ordonnances régissent les relations avec le protecteur ottoman. Ce n'est qu'au milieu du XIXème siècle que les économies nationales prennent leur essor de façon autonome.

Capitulations

Depuis l’établissement de relations diplomatiques permanentes entre l’Empire ottoman et la France, les « Capitulations » ont constitué un élément essentiel dans la politique commerciale et diplomatique de la France en Méditerranée.

Ordonnances

L’Ordonnance royale du 3 mai 1781 constitue l’aboutissement de l’œuvre législative et réglementaire entreprise sous Colbert et destinée à encadrer le commerce du Levant et de Barbarie ainsi que le fonctionnement des consulats.

La Banque impériale ottomane

La Banque impériale ottomane est l'une des plus fascinantes institutions bancaires de l'ère moderne. Etrangère mais ottomane en même temps, privée mais disposant des privilèges et services d'une banque d'Etat, son histoire complexe est intimement liée à celle de l'Empire ottoman, mais aussi bien à celle de la République turque après l'effondrement de l'Empire.

Lettre de change : « Le parfait négociant, ou instruction générale…. »

Le Parfait négociant de Savary, réédité huit fois entre 1669 et 1775, constitue  aux XVIIe et XVIIIe  la référence en matière de pratiques commerciales, notamment à propos des lettres de change, permettant depuis le Moyen-Age de transférer des fonds dans toute l’Europe. L’ouvrage  précise pour chaque place financi