Choses incontestables, son désir de gloire et l’énergie considérable qu’il consacra à découvrir une voie vers la Chine. D’origine rouennaise, il débarque en 1668 en Nouvelle-France après neuf ans passés au sein de la Compagnie de Jésus. Avec le soutien du gouverneur Frontenac, il se lance d’abord dans le commerce des fourrures, créant en 1676 le fort Niagara. Entre 1679 et 1682, secondé par Henri de Tonty, un aventurier d’origine napolitaine, il parcourt toute la région des Grands Lacs et prépare la fameuse expédition qui le conduira aux bouches du Mississippi.

À la tête d’une cinquantaine d’hommes, La Salle, comme Jolliet et Marquette dix ans plus tôt, descend le fleuve jusqu’à l’Arkansas. Une fois arrivé au confluent des trois bras du Mississippi, il fait ériger le 9 avril 1682 une croix et une colonne ornée des armes de France et organise une cérémonie solennelle de prise de possession du pays sous le nom de « Louisiane ».

Le retour à Québec est laborieux et l’accueil très mitigé. Décidé à faire valoir sa découverte, La Salle revient en France et falsifie la géographie du Mississippi en déplaçant son cours de 250 lieues à l’ouest, c’est-à-dire à proximité des mines du Mexique. Le marquis de Seignelay, ministre de la Marine, lui accorde une commission pour commander tout le territoire compris entre le pays des Illinois et la Nouvelle-Espagne. En 1684, La Salle prend la tête d’une flotte de quatre navires pour retrouver par mer l’embouchure du Mississippi, mais les dissensions et les difficultés rencontrées eurent raison de l’expédition et La Salle mourut en mars 1687 assassiné par l’un de ses compagnons d’infortune.

 

Publié en septembre 2021
Légende de l'illustration : Journal historique du dernier voyage que feu M. de La Sale fit dans le golfe de Mexique, pour trouver l'embouchure, & le cours de la rivière Missicipi, nommée à présent la riviere de Saint-Louis, qui traverse la Louisiane. H. Joutel. 1713