Grandes heures
Documents relatifs à l’histoire de la Pologne

L'union du Royaume de Pologne et du Grand-duché de Lituanie, sous la dynastie des Jagellons,  résulte en la République des Deux Nations, l'un des plus grands pays d'Europe. La présence de cette grande puissance catholique aux confins de l'Europe centrale tout comme les intérêts stratégiques de la France et les liens dynastiques suscite l'intérêt des historiens.

La presse des lumières à Varsovie

Information sur la presse d’expression française éditée à Varsovie dans la deuxième moitié du XVIIIe siècle.

Napoléon et la Pologne (XVIII-XIXe)

Napoléon Bonaparte (1769-1821), Empereur des Français, est le fondateur du Duché de Varsovie. Environ 100 000 soldats polonais ont combattu dans la Grande Armée.

La Grande émigration (XIXe)

La Grande Émigration fait suite à la défaite de l’Insurrection de Novembre (1830-1831). Cette émigration politique est appelée « la Grande » en raison de son ampleur mais aussi pour souligner le rôle culturel et politique majeur qu’elle a joué dans l’histoire de la Pologne et de la France. Les soulèvements de 1848 et 1863 entraîneront de nouvelles arrivées de réfugiés.

La Grande Guerre et la question polonaise (XXe)

L'une des conséquences de la Première guerre mondiale est la "résurrection" de la Pologne. Avec la fin de la première guerre mondiale, on assiste à une reconfiguration des frontières de l’Europe. La chute des empires fait place à de nouveaux pays. Le rêve des Polonais se trouve exaucé : L’État polonais est restauré après 123 ans d’effacement des cartes de l’Europe.

L'immigration économique (XXe)

Entre 1870 et la Première Guerre mondiale, 3,5 M. de Polonais, dont un tiers de Juifs, quittent les provinces correspondant au territoire de la Pologne avant 1795 pour l’Allemagne, les Etats-Unis et le Brésil et plus tard la France.

Presse de la résistance polonaise en France (XXe)

La presse polonaise publiée en France pendant la Seconde Guerre mondiale illustrant la division de l’immigration polonaise en deux principaux camps : l'un favorable à la politique du gouvernement polonais en exil à Londres, et l'autre « communiste ».