Jean-Pierre Norblin de la Gourdaine (1745-1830) fut un artiste français naturalisé polonais. Influencé par Rembrandt et Watteau, il fréquenta le studio de Francesco Casanova,  l’Académie royale de peinture et de sculpture, et l’École Royale des Élèves Protégés.

En 1772, il rencontra le prince Adam Kazimierz Czartoryski qu’il accompagna jusqu’en Pologne en 1774. Il y séjourna jusqu’en 1804 entouré du mécénat  des Czartoryski, des  Radziwiłł et dans une moindre mesure du roi Stanislas August Poniatowski.  Sa nouvelle patrie lui offrit de nouvelles perspectives et inspirations. C’était une période la plus féconde dans son activité créatrice, inspirée par des légendes et l’histoire de la Pologne.

Il excellait dans les scènes de genre représentant la vie des campagnes et des villes polonaises ainsi que dans les dessins des types et des costumes polonais de la fin du XVIII e siècle. Témoin de grands événements politiques tels que la déclaration de la Constitution du 3 mai 1791 ou l’insurrection de Kościuszko, il en donna une représentation précise tel un artiste –reporter.

En Pologne il forma de nombreux élèves qui deviendront maîtres dans l’art des scènes de genre : Aleksander Orłowski, Michał Płoński, Jan Rustem, Henryk Nether, Grzegorz Wakulewicz. Il est considéré là-bas comme un peintre majeur du Siècle des Lumières.
 

Légende de l'image : [Autoportrait au châssis] : [estampe] / [Jean-Pierre Norblin de la Gourdaine]