Images est un magazine égyptien hebdomadaire qui paraît en langue française de 1929 à 1969. La maison d'édition Dar al Hilal, tenue par les frères Zaidan, s'inscrit dans la grande période d'expansion de la presse francophone au Caire.

Si les périodiques fleurissent alors (notamment L’Égypte nouvelle, L'Égyptienne ou La Semaine égyptienne), il n'existe en revanche aucun illustré et c'est en comblant cette brèche qu'Images obtient un succès immédiat et durable (en arabe paraissent alors Al-Mussawwar [L’Illustré] et Al-Dunya al-Mussawwara [Le Monde en images]).

Pendant quarante ans, Images présente l'actualité politique et sociale, les avancées scientifiques et le développement littéraire et culturel, par l'usage conjoint du texte et de l'image (en majorité des photographies, mais aussi schémas, cartes, dessins humoristiques, caricatures). Clairement explicité par la rédaction dans le premier numéro, ce choix correspond à un constat : celui d'une mutation de la société contemporaine, qui voit le rythme de vie des citoyens s’accélérer frénétiquement et qui assiste à un bouleversement des habitudes des lecteurs qui n'ont plus le temps suffisant pour « s'adonner à une lecture méthodique et sérieuse » (no 1, 25 août 1929). Dans ce contexte, l'image « est devenue à coup sûr un document aussi précieux et aussi important qu'une étude fouillée et profonde ». L'illustration donnerait au lecteur « une idée exacte de l'évolution de notre société et des changements que subit notre univers ». Le périodique entend donc proposer une lecture nouvelle du monde, adaptée à la vie moderne, une lecture qui n'utilise pas exclusivement le langage verbal écrit, mais réserve une place de choix au langage iconographique, permettant au lecteur de percevoir l'information de façon synthétique, donc plus rapide.

Le lancement d'Images s'inscrit dans la lignée du développement des périodiques illustrés que connaissent les années 1920 qui ont vu naître en France Vu, fondé et conçu par Lucien Vogel en 1928, qui est un modèle évident d'Images, même si ce magazine ne revendique jamais explicitement la filiation. La mise en page, la structure, l'usage particulier de la photographie ainsi que les techniques d'impression utilisées comme l'héliogravure rotative, ou rotogravure – une pratique nouvelle qui permet d'imprimer en grande quantité et en grand format, de pratiquer un montage très libre et de respecter les demi-teintes des photographies – rapprochent de façon claire les deux magazines.

Images a évolué en quarante ans de parution et connu plusieurs phases. Entre 1929 et 1939, il reflète l'essor que connaît alors la sociabilité cairote, à laquelle il contribue, jouant le rôle d'agenda culturel dans la rubrique « Mondanités », et devenant médiateur culturel par la publication de retranscriptions synthétiques de discours, réunions et conférences. À partir de la Seconde Guerre mondiale, et jusqu'à la fin de sa parution en 1969, le magazine devient plus politique (enjeux internationaux et de politique égyptienne intérieure), la mondanité faisant résurgence sur un mode plus sensationnel et voyeuriste dans les années 1950.